La Clef C'est Vous

Un cercle vicieux : Stress – alimentation inadaptée – corps en souffrance

Home  >>  Alimentation  >>  Un cercle vicieux : Stress – alimentation inadaptée – corps en souffrance

Un cercle vicieux : Stress – alimentation inadaptée – corps en souffrance

On février 4, 2019, Posted by , In Alimentation,Besoins,Bien-être,Emotions, With No Comments


Le stress est trop souvent présent dans le monde du travail, et ailleurs ! Entre les rythmes trop soutenus, les obligations, contraintes, relations délétères et le manque de temps pour soi, tout cela contribue à un cocktail explosif. Comment cela se traduit concrètement sur notre santé ?

Quand on vit quelque chose qui engendre du stress, alors le corps vit une réaction réflexe biologique qui se décompose en trois phases : alarme, résistance, épuisement.

L’alarme, phase de choc (émotionnel)

Un conflit, l’annonce d’une nouvelle, la crainte de passer à l’action, l’anxiété d’un changement annoncé… le stress est là… on a peur, de dire les choses, de passer à l’acte, de blesser, d’être jugé, l’émotion désarçonne. Le rythme cardiaque s’accélère, les muscles se contractent et…. le taux de sucre dans le sang s’effondrent. Fuite et/ou blocage, l’organisme va alors tout faire pour s’adapter (homéostasie).

Quand on ne prend pas le temps nécessaire à écouter le « vrai message », l’émotion et ainsi laisser notre corps physique trouver les ressources nécessaires pour réguler les influences du système nerveux, alors il arrive que l’on compense. Et très souvent cette compensation se fait avec la nourriture.

La consommation d’aliments, surtout ceux que l’on apprécie dans ces moments-là (gras, sucrés et rapides à consommer !) serait ainsi une solution au stress, pour apporter du réconfort. Malheureusement, d’une part cette solution (manger) ne résout en rien la cause puisqu’elle n’est pas l’origine (avoir faim). Puis d’autre part elle aggrave le stress, nourrit le cercle vicieux et engendre à plus ou moins long terme des signes de malaises, notre corps physique s’épuise.

Après le choc, on entre en résistance

Quand le stress persiste, et qu’on ne prend toujours pas le temps de faire une pause, alors on passe en phase de résistance. L’organisme fait son maximum pour trouver d’autres ressources, toujours dans le but de trouver un nouvel équilibre. Le corps se met à secréter d’autres hormones, notamment le cortisol (appelé l’hormone du stress).

A trop tirer sur la corde, on la casse !! La phase d’épuisement

Quand le stress continue, voir augmente, alors l’organisme a de plus en plus de difficulté à faire face aux évènements extérieurs. Les dépenses énergétiques nécessaires à rétablir l’équilibre sont trop importantes, et l’on commence à se sentir épuiser, vider. Les défenses immunitaires s’affaiblissent, on devient plus sensible, n’ayant plus de soupape de sécurité pour nous protéger. L’explosion est proche, la fatigue, voire même la dépression pointent leur nez.

Plusieurs causes au stress

Il n’y a pas une cause précise et une seule en réponse au stress. Face à une même situation, chaque personne peut réagir différemment. Toutefois il s’avère qu’une hygiène de vie salutaire aide incontestablement à une meilleure santé mentale, physique et émotionnelle.

Et l’alimentation est un de nos premiers besoins de base avec le sommeil !

Rdv pour un atelier Emotions et Alimentation mercredi 06 février à Quimper, renseignements ici 🙂 !

https://www.facebook.com/events/289703121714525/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *