La Clef C'est Vous

Last hours au Japon… さようなら日本 Sayōnara Nihon

Home  >>  Blog  >>  Last hours au Japon… さようなら日本 Sayōnara Nihon

Last hours au Japon… さようなら日本 Sayōnara Nihon

On avril 16, 2018, Posted by , In Blog,Voyage, With 1 Comment

Dans quelques heures on décolle pour de nouvelles découvertes.

Et oui après 49 jours exactement au Japon, on a eu un bel aperçu de ce pays, comme je disais dans le dernier article, riche en contrastes !

le Japon, ce pays qui me fascinait

Je pensais que j’allais être enthousiasmée par ce pays, maintenant que j’en ai fait une petite découverte, je suis plus étonnée de ce que j’ai vécu et curieuse d’y revenir un jour pour découvrir le pays avec un(e) habitant(e), vivre leur vie au quotidien, et aller dans des endroits plus natures.

J’étais fascinée par ce pays avant d’y venir, les films que j’ai vu et les livres lus, et mon imagination était nourrie d’un Japon mystérieux, guerriers, les samourais, shogun, les vallées brumeuses, les forêts majestueuses. Une culture ancestrale de la zen attitude, le calme, la quiétude. J’étais à une époque révolue.

J’ai découvert un pays du XXème siècle.

Bétonné, industrialisé, limite aseptisé, où la technologie est omniprésente. Je le savais dans ma tête, de le vivre c’est une autre affaire. Je suis très contente d’y être restée aussi longtemps, en 1 ou 2 semaines je serai restée sur une vision plutôt négative. Maintenant j’ai eu un aperçu d’autre chose que la façade.

J’ai vu un brin de campagne dans la région de Nikko, une jolie petite ville avec des monuments magnifiques, ainsi que dans la région de Narita à quelques km de Tokyo.

C’est à l’intérieur que j’ai le plus découvert

Ma capacité à m’adapter aux situations, quand on ne parle pas la même langue, qu’on a n’a pas les mêmes façons de faire. Au pays du zen, de le vivre véritablement, sans le montrer souvent, dans la foule de la ville, dans le manque de nature. Les sens sont mis à l’épreuve, gentiment, j’ai la chance de le vivre en voyage avec la seule contrainte que celle que je me donne éventuellement !

Cela me montre à quel point les habitudes sont ancrées, dans les comportements, l’assurance, la manière de vivre dans un pays étranger, on repère les touristes de loin, même les japonais en mode touriste sont différents !

Le moment est venu pour moi de vivre autre chose.

Je suis fiu, j’ai envie de changement, de voir autre chose, de mettre mes sens en mouvement. Un mois dans un endroit semble être une bonne moyenne, qui me convient bien pour ce voyage !

Prochaine destination….un pays où il fleure bon les olives, la tomate et le poisson !

One Comment so far:

  1. Gerard dit :

    Merci de nous avoir emené dans votre voyage avec ces témoignages et ces photos.
    Et c’est quoi le pays des olives, de la tomate et du poisson ?