La Clef C'est Vous

Nouvelle année, nouveau regard (6/8)

Home  >>  Besoins  >>  Nouvelle année, nouveau regard (6/8)

Nouvelle année, nouveau regard (6/8)

On février 10, 2017, Posted by , In Besoins,Bien-être,Blog,Coaching,Emotions, With 1 Comment

VI – LES OUTILS

L’homme a découvert les outils de façon successive. Mais, depuis les temps les plus reculés, l’homme a toujours été un outil pour l’homme. Stanislas Jerzy Lec

Etre sur son chemin en travail personnel nécessite de se mobiliser, de s’engager et également d’utiliser les bons outils appropriés au bon moment.

Lorsque j’ai commencé mon travail en développement personnel, j’ai réalisé la roue de ma vie avec huit facettes : famille, couple, amis, santé, social, loisirs, travail, finances. Cet outil m’a permis de mettre à plat ma situation, mes objectifs et d’agir en conséquence. Ce travail de recherche d’équilibre entre tous les différents aspects de ma vie m’a occupé pendant plusieurs années.
J’avais découvert une autre technique qui m’était et m’est toujours d’une très grande efficacité : la prise en charge corporelle, autrement appelé «déloger ».

C’est une méthode globale des Forces Vitales Humaines en 5 phases dont le but final est de déloger les effets des émotions ressenties dans notre corps, émotions ancrées, cristallisées, imprégnées dans notre masse musculaire.

La première étape consiste à reconnaître l’émotion que je vis dans mon corps.

Comment se traduit le malaise, le coeur qui s’emballe, les mains deviennent moites, les larmes montent aux yeux, envie de pleurer, la boule au ventre… Les symptômes sont aussi variés que les évènements !
La deuxième étape est l’acceptation de cette émotion en tant que telle. Je l’accepte car grâce à ces signaux, ces alarmes que mon corps m’envoie je vais pouvoir me débarrasser, transformer, cette gêne, ce malaise, ce mal-être.
La troisième étape est celle que je préfère. Il s’agit de déloger ces émotions physiquement parlant. Partant du principe que l’émotion est ancrée dans notre corps au niveau musculaire, il convient de s’activer physiquement, de contracter et de décontracter ces muscles tout en pensant au ressenti.
L’activité physique qui me convient parfaitement est la marche, à une bonne cadence. Cela me permet de me concentrer sur mon ressenti. Je revis dans mon corps la sensation désagréable avec les émotions et pensées qui vont avec, et je marche jusqu’à ce que je me sente mieux avec mes émotions, avec mon corps.
Quatrième étape, je décide d’agir en me posant la question « qu’est-ce que je fais maintenant avec ce que je viens de découvrir de moi, de mon ressenti ? »

Je prends la décision.

Dernière étape, j’agis, je passe à l’action, je prends les mesures qui s’imposent dans le cas présent. Cette étape est essentielle pour atteindre le but recherché : si je ne fais rien il ne se passe rien ! L’apprentissage se fait par l’expérience, le reste est information.
C’est pour moi un outil complet, physiquement, émotionnellement, qui me permet d’être hyper réactive, de ne pas laisser les émotions m’envahir et que je peux utiliser sur le champ, quelques pas dans mon bureau, à la maison peuvent suffire en cas d’urgence !

L’autre outil que j’utilise très souvent est celui de la visualisation, les métaphores.

J’arrive très facilement à ressentir les émotions et à les mettre en images, en histoire, seule ou guidée, je laisse mon imagination modifier les évènements.
Cet outil fait fonctionner l’imaginaire, la pensée par la créativité et je suis ce que je pense, si je pense que ma vie est formidable alors elle l’est. L’utilisation des images pour évoquer une problématique facilite le processus, cela inhibe les éventuels freins, résistances et libère l’expression.

La méditation m’est également d’un grand bienfait, une ressource.

Il m’est essentiel de prendre chaque jour un moment, seule dans le calme, de laisser aller mes pensées, faire le vide. Ce temps que je m’offre me permet de pouvoir être présente à l’autre.
La systémique, les constellations familiales, l’hypnose sont aussi de merveilleux outils d’aide à la transformation, au changement, à l’acceptation. Et tant d’autres.
Tous ces moyens, ces formations, ces entretiens individuels ou collectifs avec des professionnels du cheminement, du développement personnel, ces merveilleux évènements que la vie m’apporte chaque jour, ces rencontres, ces partages m’apprennent, m’élèvent dans une vie passionnante. Le quotidien est devenu un challenge avec moi-même.
Cette recherche du bien-être, du mieux-être est devenue comme une hygiène de vie, tout comme une alimentation variée et une activité physique régulière.
Je ne suis ni draconienne, dogmatique ou extrémiste.

J’ai tout simplement décidé un jour d’être très heureuse et cela nécessite d’agir en congruence.

De m’entraîner, de m’exercer, de me tromper, de recommencer, de prendre les évènements qui surviennent comme un excellent moyen d’apprendre, de grandir.

One Comment so far:

  1. It can be very frustrating and yes, there have been many times when I’ve rolled by eyes and said’ just because it is…’ I love it when you have those sorts of conversations and it ends, not because you’ve got irritated, but because actually they’ve reached the point where they are satisfied with the answer. Have to admit it doesn’t happen often!!